Quels matériaux pour des boucles d'oreilles féminines ?

Article publié le 17/07/2014 et consulté 5037 fois.

Les boucles d'oreilles sont les bijoux les plus portés par les femmes et surement parmi les bijoux les plus anciens de l'histoire humaine.

Si bien que presque tous les matériaux ont déjà été utilisé pour la fabrication de boucles d'oreilles, que ce soit le bois, l'os, les coquillages ou bien l'ivoire. 

Actuellement, c'est l'argent qui est le plus utilisé pour faire des boucles d'oreilles de femme, car ce métal précieux est facile à travailler, il s'oxyde peu à l'air et est bien moins cher que l'or.

Ces deux matériaux sont malléables, brillant, inoxydables et allergènes, ce qui leur confère bien des points communs, mais l'or étant près de quarante fois plus cher que l'argent, les boucles d'oreilles en or sont plus rares aux oreilles des femmes.

Un autre métal qui gagne l'or en terme de prix: le platine qui est aussi utilisé pour la fabrication de boucles d'oreilles de joaillerie.

Si son éclat est comparable à celui de l'or blanc, son prix est toutefois 15% plus élevé que celui de l'or.

Le platine est donc réservé à la réalisation de boucles d'oreilles de luxe presque toujours ornées de diamants ou de pierres précieuses.

Les boucles fantaisie

De nombreux modèles de boucles d'oreilles fantaisies sont fabriquées en alliage de cuivre et de zinc, ce qui permet de les rendre bien moins chères que leurs homologues en argent.

Mais ces boucles peuvent fréquemment causer des allergies cutanées et causer ainsi des infections du lobe de l'oreille si l'allergie n'est pas traitée convenablement.  

Ainsi l'alpaca, aussi appelé l'argent allemand est un alliage pauvre dont le reflet imite celui de l'argent, cependant ce métal très utilisé par le passé pour la confection de boucles d'oreilles fantaisie est désormais interdit en France car il causait des allergies.

Il est facilement reconnaissable avec le temps car il s'oxyde en prenant une couleur verdâtre.

Les boucles d'oreilles à plumes sont à la mode actuellement. Légères et colorées, elles sont économiques et faciles à porter pour orner une tenue vestimentaire.

Bien que les femmes portent le plus souvent leurs boucles d'oreilles par paire, les boucles d'oreilles à plume sont souvent portées à une seule oreille. Elles sont aussi bien plus grande que les boucles d'oreilles en métal.

Avec l'avènement des services en ligne, il existe maintenant une multitude de sites vendant des accessoires et breloques permettant aux femmes de fabriquer leurs propres boucles d'oreilles. Ces sites offre un large choix de matériaux, dont le plastique et la céramique pour monter soit même des boucles d'oreilles totalement personnalisées.

Il s'agit du Do-It-Yourself, permettant de fabriquer de manière abordable des boucles d'oreilles totalement personnalisées. Réalisées en fil d'argent le plus souvent, ces boucles d'oreilles sont faites d'un simple fil d'argent plié associé à des perles (naturelles ou non), permettant d'obtenir des résultats parfois surprenant.

D'autres pages à consulter :

5 autres articles à découvrir

Une montre intelligente façonnée à l'image d'Havana Nevil Brown de Triwa

Une montre intelligente façonnée à l'image d'Havana Nevil Brown de Triwa
En accord avec la marque d’horlogerie suédoise Triwa, un designer hongrois envisage de mettre au poi ...

Le bijou fantaisie, pourquoi les femmes l'apprécient tant ?

Le bijou fantaisie, pourquoi les femmes l'apprécient tant ?
Le bijou fantaisie a conquis le cœur des femmes grâce à des styles tendances et originaux mais aussi ...

Achat de bijoux en or avec des diamants

Achat de bijoux en or avec des diamants
Ghaum est une enseigne française installée dans le domaine de la bijouterie de luxe. Un site interne ...

Personnaliser un pendentif, comment faire ?

Personnaliser un pendentif, comment faire ?
Lorsque l'on veut offrir un cadeau original à sa femme, un pendentif personnalisé est une idée de ca ...

Le manteau pour femme

Le manteau pour femme
Pourquoi le choix d'un manteau est-il si important surtout chez une femme ? C'est à cette question q ...